• Centre Médico-Chirurgical de l’Obésité en Charente

  • 05 45 97 48 15       2 Chemin de Frégeneuil 16800 Soyaux  

Suis-je candidat(e) à la chirurgie ?

Les indications de la chirurgie bariatrique
Vous présentez une obésité importante depuis plusieurs années, vous avez essayé de multiples régimes, vous êtes gêné physiquement dans vos activités quotidiennes et par le regard des autres, vous avez déjà des complications liées à votre excès de poids ?

Quelles sont les indications de la chirurgie bariatrique ?

La chirurgie bariatrique est indiquée par décision collégiale, prise après discussion et concertation pluridisciplinaires, chez des patients adultes réunissant l’ensemble des conditions suivantes :

  • Patients avec un IMC ≥ 40 kg/m² ou bien avec un IMC ≥ 35 kg associé à au moins une comorbidité susceptible d’être améliorée après la chirurgie (notamment maladies cardio-vasculaires dont HTA, syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil et autres troubles respiratoires sévères, désordres métaboliques sévères, en particulier diabète de type 2, maladies ostéoarticulaires invalidantes, stéatohépatite non alcoolique) ;
  • En deuxième intention après échec d’un traitement médical, nutritionnel, diététique et psychothérapeutique bien conduit pendant 6-12 mois ; en l’absence de perte de poids suffisante ou en l’absence de maintien de la perte de poids ;
  • Patients bien informés au préalable, ayant bénéficié d’une évaluation et d’une prise en charge préopératoires pluridisciplinaires ;
  • Patients ayant compris et accepté la nécessité d’un suivi médical et chirurgical à long terme ;
  • Risque opératoire acceptable.
Une perte de poids avant la chirurgie n’est pas une contre-indication à la chirurgie bariatrique déjà planifiée, même si le patient a atteint un IMC inférieur au seuil requis.

Quelles sont les contre-indications de la chirurgie bariatrique ?

Les contre-indications de la chirurgie bariatrique sont représentées par :

  • Les troubles cognitifs ou mentaux sévères ;
  • Les troubles sévères et non stabilisés du comportement alimentaire ;
  • L’incapacité prévisible du patient à participer à un suivi médical prolongé ;
  • La dépendance à l’alcool et aux substances psychoactives licites et illicites ;
  • L’absence de prise en charge médicale préalable identifiée ;
  • Les maladies mettant en jeu le pronostic vital à court et moyen terme ;
  • Les contre-indications à l’anesthésie générale.
Certaines de ces contre-indications peuvent être temporaires. L’indication de la chirurgie doit pouvoir être réévaluée après la prise en charge et la correction de ces contre-indications.

Chirurgie et grossesse

Vous devez éviter toute grossesse pendant un an et demi suivant l’intervention. En effet, il faut que votre perte pondérale soit stabilisée et que les carences soient compensées.

Il est donc important d’envisager avec votre gynécologue une contraception adaptée dès le début de votre parcours.